assurance deces guide

Les frais de décès sont toujours problématiques auprès de la famille, et la solution est de souscrire à une assurance décès. Aujourd’hui, la somme moyenne pour cela est fixée à 3 461 euros, et maintenant toutes les assurances devront revaloriser ce contrat suivant le coup de l’inflation. Voici les conditions pour récupérer le capital.

Comment souscrire à une assurance décès ?

Il faut que la personne en question soit salariée, et que durant son contrat de travail, il assurera de payer une certaine somme jusqu’à atteindre le capital fixé, dont le plafonnement ne dépasse pas de 5 000 euros. Il commencera son contrat d’assurance décès, au moins cinq années avant sa retraite.

C’est une personne qui ne représente pas de problème médical, il faut donc que le médecin assure qu’il terminera son contrat à temps. Il suffit donc de faire une demande auprès de son assurance et d’ouvrir un compte pour votre assurance décès. L’assureur prendra des frais de gestions de cette somme qui sera versé en mode capital, donc en entier à votre famille, ou ouverte aux agences obsèques légales.

Qui peut toucher le capital décès ?

Vous devriez choisir un membre de votre famille pour toucher cette somme, ce sera votre conjoint ou l’ainé parmi vos enfants. Si cette personne meurt avant vous, penser à changer de bénéficiaire quand vous renouvelez votre contrat. Si vous savez déjà que vous allez mourir, donc au cas où vous avez attrapé le cancer, ou que vous êtes gravement malade, vous pouvez faire une demande de retirer le capital décès trois mois avant de mourir.

Sinon, la personne que vous avez désigné à toucher le capital devra faire une demande au plus tard dans les deux mois du décès, et s’il n’y en a pas, la famille a deux années après le décès de faire sa demande, sinon l’argent restera comme bien de l’assurance. Le demandeur apportera avec lui, le livret de famille, l’original du contrat d’assurance décès et le certificat de décès, les 3 derniers mois de bulletin de paye du défunt, et son RIB.

Les informations utiles à propos du capital décès

La demande du capital décès peut se faire en ligne en téléchargeant le modèle sur le site de « Cerfa ». Néanmoins, vous pouvez toujours vous renseigner sur ce site pour d’autres détails. Vous allez ensuite expédier cette demande bien remplie, par courrier recommandé avec accusé de réception. Vous pouvez également avoir en même temps la somme de son assurance-maladie, mais il faut que vous écriviez dans votre demande. Bien sûr, si la personne est décédée suite à sa maladie, les factures médicales sont utiles.

Attention, même s’il a désigné un conjoint à récupérer la somme, si cette personne n’a pas d’acte du mariage, ou un certificat de pacsé, il ou elle ne recevra pas le capital. C’est pareil pour l’ainé, il doit être inscrit dans le livret familiale, et seul les enfants reconnus et majeur touchera la somme. Si, le défunt n’a pas choisi le nom de bénéficiaire, le capital décès sera versé en priorité à son conjoint vivant et qui est encore marié avec la personne légalement, donc sans séparation, sinon, par ordre de priorité, les enfants, dont l’ainé ainsi de suite.

Si vraiment la personne n’a pas de descendant, alors ce sera versé aux ascendants dont ses parents, ses grands parents et d’autres. Enfin, ce capital pourrait se partager entre les personnes qui ont assuré ses obsèques, qui pourrait être la commune qui a l’ordre d’enterrer une personne décédée dans sa circonscription.

Ce capital doit couvrir la totalité de frais des obsèques du défunt et c’est seulement le montant versé à son bénéficiaire le moment venu. Ce qui veut dire que si vous voulez en faire plus, vous pouvez souscrire à une assurance-vie.